top of page
Rechercher
  • La rédaction

Les Challenges de 2023



A vos marques... prêt(e)s...partez... mais pour aller fichtre où ?

Arrêtons là, les "mais ils devraient le savoir quand même" et finissons-en avec les "y penser c'est déjà être en retard, tu devrais être au moins sur le chemin"


Trajectoires 2023

Nous ne reviendrons pas sur le fait que votre Entreprise a bien une vision de là où elle doit aller et de ce qu'elle entend vouloir faire pour 2023. Elle peut continuer, améliorer, résister mais elle agira, c'est une certitude.

Entre l'inflation, la guerre en Ukraine, les sanctions économiques contre la Russie et leurs mesures de rétorsion, les économies forcées, le remboursement de la dette post-covid etc...point n'est besoin d'être madame IRMA pour savoir que l'année est comme un verre, on peut le voir à moitié vide ou à moitié plein. Il existe en effet des gisements d'activités à ne pas négliger et des secteurs en pointes qui ne demande qu'à se remettre en route pour tirer la croissance. 2023 c'est la coupe du monde du rugby en France, 2024 c'est les Jeux Olympiques, ils nous faut terminer le Grand Paris, le Grand Paris Express, remettre nos centrales électriques en route et en construire de nouvelles, terminer la A355, n'oublions pas le projet To-Lyon ainsi que Notre-Dame de Paris vraisemblablement rendu au culte pour 2024 !


Ensemble on est plus fort, Organisés on va plus loin

Travailler ensemble n'est pas le propos, travailler de façon structurer est l'enjeu. Il va falloir conjuguer au pluriel, respecter les périmètres contractuels de chacun, prendre la mesure de son activité et de celle des autres, mais surtout éviter de tirer la couverture à soi (moi contre les autres, les miens contre un seul).

Un métronome, c'est de cela dont nous avons besoin, d'un processus qui bat la mesure pour disposer au bon moment de la bonne information pour prendre la bonne décision. Un retard, un problème, il faudra gérer ensemble mais avec la même acuité pour chacun. Agir de façon collective !


Challenge N°1 - Repensez sa relation à autrui

Si on a la ferme volonté de travailler ensemble, il faut que le contrat soit un reflet de la réalité que les parties souhaitent mettre en place: créer des conditions de réciprocités pour les clauses de pénalités en cas de retard, mettre en place des comités de dialogue pour régler des différents amiables, mettre en place des jalons pour les échanges de données ( document à remettre, livrables à produire, réalisation sur le chantier, demande d'information, réponse) et surtout éviter les contrats d'adhésion, les positions dogmatiques, les mise en jeux de responsabilité exagérées. Il est préférable de traduire la réalité des relations notamment dans le domaine de la propriété intellectuelle insister sur le droit à la paternité c'est légitime mais revendiquez un droit patrimonial n'a pas toujours de valeur ajoutée. Bien souvent la cession des droits est contenu dans la remise du livrable et le prix du droit cédé est celui du livrable lui-même. Pas besoin d'en faire des tartines ! Le contrat devient verbeux et retarde les signatures. Considérer l'œuvre de collaboration, Oui bien sûr ! Mais "Marchandisons" lorsque cela a un intérêt. Les délais de garanties doivent se fixer en fonction de l'objet auquel ils se rapportent, il est nécessaire d'avoir une compréhension technique avant de lancer dans la définition d'une garantie et de fixer "'au doigt mouillé" une durée. Mieux encore de fixer "par habitude" une durée moyenne dans les contrats. La systématisation a ça de très problématique, elle uniformise au lieu de prendre en compte la réalité du projet et des personnes qui le compose.


Conclusion: Former vos Juristes à la Gestion de Projet et faites les intégrer très en amont votre Projet. Qu'il ne soit n'y la dernière roue du carrosse, n'y le coupeur de cheveux en quatre. Redonnez lui la place qu'il mérite - C'est votre challenge pour 2023 !


Challenge N°2 - Redécouvrir les sens du mot "Investir"

"se donner à fond dans", "creuser", investir un champ de connaissances, d'expériences, "y aller". La gestion du risque et de l'opportunité est un élément essentiel dans la prise de décision. Certes, lorsque le domaine est connu, il n'est pas très difficile de dire si ça "vaut le coup" ou pas ! Mais lorsqu'il s'agit d'investir dans l'innovation la part de risque doit se mesurer à la part de bénéfice attendus. La demi-mesure est le plus sûr moyen d'échouer car on commence mais on ne finira jamais. C'est une certitude, une loi en gestion de projet: qui ne révèle pas le chemin parcouru mais au contraire désigne du doigt celui qui reste encore à parcourir. Résultat: Frustrations et Mécontentement. Pas de demi-mesure, faite le ou ne le faite pas ! (c'est votre choix et tout le monde se doit de le respecter - Attention à ne pas rater le tournant tout de même.)

Investir c'est également et nécessairement mettre de l'argent pour que ça vous rapporte. L'espérance de gain est ce qui vous anime ? Alors ne dites pas que ça vous coûte cher ! Tout à un prix. Concevoir une approche de travail avec des processus , créer un système d'information associé. Soit mais de grâce ne trier pas dans les processus à écrire ou mettre en place, ne regardez pas les fonctionnalités qu'on pourrait éliminer pour payer moins cher. Ne soyez pas choqué quand on vous dit que le budget sera de quelques centaine de K€. Le montant est une chose, la façon de payer en est une autre!


Conclusion: Reconnecter vos Achats à votre stratégie de Gestion de Projet et gardez le cap: celui qui crée une base solide, construira de façon durable. Chassez les coûts à tout prix aboutit à faire dans la demi-mesure.

Challenge N°3 - Communiquer pour Collaborer

La finalité est posée comme un absolu. Collaborer c'est se voir avant tout comme un rouage essentiel d'une ensemble cohérent. Autrement dit c'est connaitre sa place et savoir ce qu'on doit faire. Dit encore différemment c'est Définir son périmètre d'intervention propre, les intersections avec les autres et la coordination dans l'ensemble dont on fait partie intégrante: Etre dans le projet.

2023 confirme la tendance qui va se renforcer de plus en plus au fil des mois à venir: Nous allons travailler en approche "modulaire" uni par "le projet". Cette affirmation se traduit par la floraison des plateformes informatiques actuelles qui vous propose toute plus ou moins d'héberger votre/vos projets, de définir les parties prenantes, de leur assigner des droits, de stocker des documents, de rendre accessible les datas en fonction du profil assigné et enfin de mettre en place des flux de travail pour dire comment est entrée une donnée, comment elle est supervisé, vérifiée/commentée, enrichie/modifiée puis validée. Passée cette "base de travail" chacun dispose d'outils propres à son champ d'activité. Préférez la coordination à l'uniformisation.


Conclusion: Ouvrez-vous à l'interopérabilité ! C'est la forme d'expression la plus sûre pour maintenir son savoir-faire tout en démontrant toute sa valeur ajouté au projet


Challenge N°4 - Le Génie n'est pas dans le Ciseaux à Bois...

...Il est dans la main qui s'en sert !

Cette allégorie nous enseigne que seule compte la façon de faire, l'outil peut changer. Ne soyons pas viscéralement attaché à tel ou tel logiciel. Le progrès à cela de troublant qu'il s'invente la prochaine version avant qu'on ne finisse de sortir la précédente. La constante n'est pas dans la maitrise d'un outil, mais dans la technique pour l'utiliser.


Chez PRIMAFRANCE on vous propose de Planifier en "4D" organiser son plan de planification en "Constellation" gérer ses coûts en "Approche Matricielle", gérer ses risques dans le cadre d'une approche probabiliste de type Monte-Carlo etc..., autant de méthodologies de travail que de besoins. Le challenge est dans la maitrise de ces nouvelles approches de travail. S'informer, se former, se doter des outils associés et de l'organisation qui va avec (PMO), inscrire la gestion de projet dans la digitalisation de son entreprise, redonnez au Responsables du projet les moyens de mener son travail à terme, décloisonner ses achats pour les faire participer en amont au projet, donner une culture projet au juridique pour l'inscrire en amont des projets.


Conclusion: Formez, Formez, Formez, on ne le dira jamais assez ! Vous êtes nombreux à nous faire confiance et nous vous en remercions mais former c'est aussi accompagner les ressources des Organisations au quotidien dans le démarrage de ses activités à travers de nouvelles techniques/outils/process mis en place, c'est également ce que nous faisons chez PRIMAFRANCE.


Le Challenge des Challenges

La mission n'est pas impossible vous dirait Monsieur PHELPS !

Pourtant vous pourriez- rétorquer aisément : Qui suis-je dans une aussi grosse organisation pour pouvoir faire changer les choses ? et poursuivre par : Je poursuis dans la veine de mon prédécesseur et dans 3 ans je change de poste.


Une seule réponse chez PRIMAFRANCE : Tout est dans la tête, vous êtes convaincu(e)? Foncez ! Oui vous pouvez faire bouger des Montagnes ! Chez PRIMAFRANCE nous avons la chance de rencontrer des Clients qui veulent changer et des Personnes qui osent le faire!

Tout est affaire de conviction, l'accompagnement au changement n'est pas un vain mot, c'est une de nos activités en complément à celle relative à l'amélioration.

Vous êtes Maitre du changement ! Nous sommes là pour vous aider.


Conclusion: Bonne Année 2023 pleines de Défis que vous saurez relever et de Succès que vous aurez ! (Soyez-en aussi sûr que nous en sommes convaincus !)

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page