Rechercher
  • La rédaction

Réalité Virtuelle, Réalité Augmentée

Dernière mise à jour : 3 août

Gadget technologique ou Atout Professionnel ?





Science fiction, jeu vidéo, voici les ingrédients de la méfiance pour voir s'introduire dans le monde professionnel les nouvelles technologies. Les lunettes de Réalité Virtuelle et les Casques de Réalité Augmentée ou Mixte n'y échappent pas.

"Encore un gadget inutile", "Et pourquoi faire" sont des expressions bien souvent entendues Mais à la question: "Est-ce qu'on imagine un conducteur de travaux se promener sur son chantier avec des Lunettes RV ?" On voit également émerger des réponses du type "Mais qui n'a jamais vu son Chef de chantier avec une tablette à la main pour faire son avancement ou consulter ses plans ?"

Est-ce que ça parait impossible ou improbable ? Tout dépend de quand date la question: Hier c'était impensable, aujourd'hui c'est un peu plus courant, demain ce sera légion.

Idem pour le Casque RV ou les Lunettes RA.


Pourquoi la Réalité Virtuelle, la Réalité Augmentée et la Réalité Mixte vont devenir de plus en plus probable ?


La technologie avance et il existe des systèmes qui miniaturisent les caméras embarquées sur les lunettes, qui proposent des casques de RM ultraléger, qui intègrent dans les outils du quotidien de la technologie de pointe.

Certes, la gestion de la sécurité dans l'usage de ces technologies est à inventer en même temps qu'elles sont crées. Il y a un travail de réflexion non pas sur l'usage mais quand et où les utiliser ? Tâtonner ne veut pas dire forcément échouer, le champ de recherche est vaste mais il faut tout d'abord mesurer la valeur ajoutée pour envisager de pousser l'exercice plus loin.


Pour quel usage ?

C'est une question essentielle: les lunettes de RV envisagent de plonger celui qui les met dans le modèle 3D. Une immersion virtuelle vécue par le sujet à l'échelle 1.

Il s'agit avant tout d'appréhender les dimensions, prendre la mesure de ce qui sera construit, assemblé, édifié ou déconstruit. Se repérer dans l'espace virtuel constitue une expérience fondamentale pour mieux comprendre les contraintes d'espace et adapter ses méthodes de construction.


Comment s'approprier ses nouveaux "Device Mobile" ?

Il est important de sortir des stéréotypes usuels consistant à essayer de reproduire les gestes des "gamers".

Puisque nous savons que ce n'est pas un jeu pourquoi utiliser cette technologie selon les même attitudes que des joueurs ?- Est-ce que sincèrement vous vous voyez adopter aussi leurs comportements pendant vos heures de travail? Assis dans un fauteuil de PDG avec une manette à la main, un casque-micro, les lunettes RV sur les yeux et cherchant à tâtons le soda ou les chips. (NDLR, cette caricature se veut seulement humoristique et ne vise en rien à dénigrer les "gamers" car bien au contraire, c'est plutôt souvent grâce à leur inventivité que les technologies font une percée dans le monde professionnelle)

Restons sérieux quelques instants, si vous n'êtes pas un joueur, ne faite pas comme eux, un point c'est tout.



Du bon sens avant tout

Chez PRIMAFRANCE nous en avons fait l'expérience;

Prendre plusieurs sujets, leur mettre le casque de RV, leur demander de l'utiliser et débriefer ensuite. Je passe sur la courbe d'apprentissage et les premières erreurs d'utilisation. Les impressions sont toujours les mêmes.

Le focus se portent sur la manipulation (en format manettes ou Kinect).

Première erreur: Dans la "vraie" vie, lors d'une tournée d'inspection sur un chantier, on regarde les emplacements on se s'attardent pas sur les chemins à prendre (plus ou moins bien balisés)

Leçon n°1 quand on met un casque, on doit avoir un scénario en tête; "Je veux aller ici, je veux voir cela, je veux vérifier ceci, je veux mesurer cela..."sinon vos errances virtuelles vous conduisent à faire le focus sur la manette plutôt que sur ce qu'on va voir.


S'affranchir des lois de l'apesanteur en se télétransportant c'est pratique, est-ce la réalité ? La seconde erreur consiste à vouloir absolument se déplacer en mode "fantôme" au risque de ne pas voir les détails importants pour lesquels on a souhaité mettre le casque sur les yeux.

Alors ?

Leçon n°2, utiliser le mode fantôme pour monter des escaliers, passer d'un niveau à un autre, aller dans un endroit inaccessible sinon: marcher avec votre casque.

Certains outil vous permettent de configurer, en fonction de la salle dans laquelle vous vous trouvez, une surface sécurisée assurant, pour celui qui met les lunettes, de pouvoir se déplacer à pied. Cette démarche (identique à celle que vous auriez dans la réalité) n'est que le reflet nécessaire de s'approprier l'espace virtuel pour le sujet. Je me déplace et je vois au fur et à mesure de mon exploration ce dont j'ai besoin.


Dernière Erreur et pas des moindres. N'essayer pas de faire comme vos enfants, neveux, nièces et autres jeunes qui ont pour habitude d'ouvrir une quelconque boite, et de jeter la notice en considérant que tout doit être intuitif.

Leçon n°3 Non ! l'usage de l'œil faisant fonction de souris, de vos doigts pour ouvrir et fermer un menu et de votre voix pour lancer une commande vocale ne sont pas des difficultés insurmontables. Il suffit qu'on vous montre et il faut s'entrainer, les formations sont nécessaires et ne partez pas du principe que c'est un jeune, il sait utiliser les nouvelles technologies ou que "ce n'est pas pour moi" car il n'y a pas d'âge pour apprendre, il faut juste de la volonté. Certains sont peut-être plus doués que d'autres mais il ne s'agit pas de jouer il s'agit d'un outil de travail.


Chaque jour nous relevons le challenge en accompagnant nos Clients pour qu'il puisse réaliser une transition digitale dans leur domaine: l'ingénierie de conception et de construction.

9 vues0 commentaire