Rechercher
  • it7846

Les Personnes en Situation de Handicap


De quoi parle-t-on ?

Sans avoir besoin de revenir sur l'intérêt d'une définition, ce qu'il faut retenir c'est l'évolution du terme et de son sens: le handicap désigne l'incapacité d'une personne à vivre et à agir dans son environnement en raison de déficiences physiques, mentales, ou sensorielles.

Autrement dit la personne se trouve avoir une altération de ses fonctions sensorielles, mentales ou motrices.


Ok pour quoi alors ne pas parler de personnes handicapés mais plutôt de personne en situation de Handicap ?

Parce que la définition ne fige pas dans le temps la déficience. Cette dernière peut être temporaire ou bien permanente.

Ainsi une personne ayant un bras cassé subie une déficience , une altération motrice (certes temporaire).


La situation de Handicap

Exprimer la situation de Handicap c'est appréhender la déficience en la traitant pour ce qu'elle est à l'instant ou elle se présente devant soi. Cette approche a le mérite de mettre en avant un axe de réflexion orienté vers une solution fonctionnelle et laisser de côté les problématiques autour de la notion même de Handicap nourrie par des fantasmes émotionnels.

Il est facile psychologiquement de prendre en compte une personne ayant une jambe dans le plâtre qu'une personne qui arrive en fauteuil roulant. Pourtant elles sont toutes les deux porteuses d'une situation de handicap.


Voila pourquoi il faut en parler

Il faut démystifier la notion de Handicap afin d'éviter que "l'émotionnel" prenne le pas sur "l'objectif" dans le comportement à avoir auprès des personnes porteuses de Handicap.

Ce qui est différent provoque une émotion c'est une évidence à n'en pas douter, la réponse peut osciller entre le trop, le pas assez ou bien le refus.

Refuser l'accès à un emploi car la personne est en situation de Handicap est puni par la loi mais au-delà ce sont les préjugés qu'il faut combattre surtout si on en fait une affaire de principe.

Le pas assez, ou bien même le déni est également une source de malveillance. Demander à son collègue d'aller chercher quelque chose en bas d'un escalier alors qu'il se déplace difficilement en béquille et en prétextant : "je le traite comme toute le monde ici" n'est pas judicieux. Certes, on ne le met pas de côté mais ne doit-on pas prendre en compte non plus sa situation ? Gommer une différence est un acte de volonté pas une réalité avec laquelle on doit composer.

Le trop intervient quand on met à l'inverse une personne dans "du coton" lui interdisant de tout faire sous prétexte de son Handicap. L'exclure en lui donnant un statut à part, la stigmatiser en permanence n'est pas non plus une bonne solution.


Le Choix de PRIMAFRANCE


Se sensibiliser, comprendre autrement. Il appartient aux dirigeants d'une entreprise de prendre conscience du sujet et de ce documenter. Suivre une première formation est souvent le gage d'une clarification. Pour un manager, avoir les idées claires sur le sujet est le gage d'une réflexion sereine empreinte d'une décision pesée. L'objectif premier est de comprendre qu'il faut envisager le Handicap en terme de solutions et non en termes de problème.

il existe aujourd'hui de nombreuses formations qui font le point sur le sujet et il n'est pas nécessairement très compliquer de libérer un temps essentiels à la compréhension des enjeux pour appréhender le Handicap sous un angle dépassionné et objectif.



Former son personnel. L'activité de PRIMAFRANCE repose sur du consulting. Essentiellement tourné vers un travail d'analyse et de communication, la relation humaine est au centre des activités de notre société. Le comportement des consultants face à une personne en situation de handicap est un élément essentiel qu'il est nécessaire de prendre en compte.

Dans le cadre de la formation professionnelle, PRIMAFRANCE a également pris soin de former ses formateurs par la dispense d'un module dédié à la sensibilisation aux personnes en situation de handicap pour réserver aux apprenants un accueil adapté et respectueux et trouver les ressorts pour que les aménagements soient de nature à favoriser l'inclusion au sein du groupe des stagiaires.


Savoir-faire et le faire savoir

La mise en place d'un process allant du recueil de l'information du Handicap et des réponses possibles mais également des aménagements à mettre en place ainsi que des conduites comportementales à tenir est un élément fort du savoir-faire. Depuis le standard, en passant par l'accueil, mais également au regard des services administratifs, (RH, direction, secrétariat) ainsi que l'IT, chacun sait ce qu'il doit faire face à une personne en situation de handicap. Le savoir-faire en matière de handicap n'est pas un art, c'est un ensemble de procédures boostées par du bon sens et de la bienveillance.


Le faire savoir c'est également une façon d'inviter toute personne en situation de handicap à en informer son interlocuteur chez PRIMAFRANCE. En fonction de sa situation il est toujours possible de trouver une solution équitable pour tous.


Mieux vivre ensemble

Ce n'est pas un voeux pieu mais une réalité. Savoir quelle conduite tenir, dépassionner pour être efficace être bienveillant et non condescendant éviter l'improvisation source d'inconfort pour tous: faire d'une situation de handicap, une donnée à prendre en compte pour aménager et réduire les difficultés.

En faire une preuve de flexibilité et d'intelligence collective, plutôt que de révéler un blocage, une intolérance ou même une discrimination par ignorance plus que par méchanceté. C'est revoir sa politique budgétaire pour envisager selon les opportunités de recrutement de faire baisser sa contribution à l'AGEFIPH.




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout